Laetitia TROUVÉ (Chef d'orchestre)

Après une formation théorique au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt qui lui a valu une première médaille d’harmonie et contrepoint, les premiers prix d’analyse, de culture musicale et d’orchestration, Laëtitia Trouvé, également prix de la SACEM en 1996 et 1999, premiers prix de violon, musique de chambre et formation musicale, entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), où elle obtient le diplôme de formation supérieure (DFS) avec les prix d’analyse et culture musicale.

En 1996, elle entre comme violoniste à l’Orchestre Français des Jeunes, où elle rencontre Marek Janowski (directeur musical de l’Orchestre de la Suisse Romande) qui l’enseigne et la conseille depuis cette date. Elle travaille également avec Yutaka Sado et Giangiuli Gelmetti.

En 2000, elle poursuit ses études en Belgique, au Conservatoire Royal de Musique de Liège, où elle reçoit, deux ans plus tard, le premier prix de direction d’orchestre avec la plus grande distinction et les félicitations du jury.

Elle dirige des ensembles tels que, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, salle Pleyel, l’Orchestre du festival de Sofia (Bulgarie), l’Orchestre Philharmonique de Liège (Belgique), l’Orchestre Français des Jeunes, mais aussi des ensembles vocaux, comme la Maîtrise de Haute-Bretagne et la Maîtrise de l’Opéra de Liège.

En septembre 2000 elle rencontre Henri Dutilleux, dont elle analyse la célèbre Pièce sans titre pour orchestre « Muss es sein ? » créée le 28 septembre de cette même année par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de Marek Janowski.

Aujourd’hui, elle dirige les orchestres du Conservatoire du Vème arrondissement et du Conservatoire municipal agréé de Vincennes, le chœur et l’orchestre Oya Kephale, ainsi que l’Orchestre Symphonique du COGE dont elle est le directeur musical depuis septembre 2008.

Biographie mise à jour le .